Qu’est-ce que la Gazette de l’Oratorio ?
Ce site, créé par l’AGECO (l'Association genevoise des chœurs d'oratorio), est destiné à harmoniser et coordonner les projets de musique chorale (dite classique) dans la région genevoise. Éditée autrefois sous forme de publication papier, paraissant trois fois par an depuis sa création en octobre 1990, elle est réalisée dorénavant sous forme informatique.

À qui s’adresse-t-elle?
Avant tout aux chefs de chœur, aux organisateurs de concerts et aux institutions diverses mettant sur pied un concert d’oratorio, ou un concert avec chœur (classique) dans la région genevoise.
Mais aussi à toute personne souhaitant consulter les projets de musique chorale dans la région genevoise.

Comment inscrire ses projets de concerts ?
Pour se faire, il est nécessaire d’obtenir les codes d’accès de la part de la personne responsable, qui ensuite validera le(s) projets avant qu’ils soient visibles sur le site.

Que faire si on ne dispose pas des codes d’accès ?
En principe les personnes concernées reçoivent un courriel, leur rappelant d’inscrire leur programme, ainsi qu’un Mode d’emploi du site, dans lequel figurent les codes d’accès. Si toutefois vous ne figurez pas sur la liste d’envoi et souhaitez inscrire un programme, vous pouvez nous contacter par adresse de messagerie Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou sur la page contact et nous vous enverrons les informations nécessaires.

Quand faut-il s’inscrire ?
Le plus tôt possible, avant que les projets, trop avancés, ne puissent être adaptés ou modifiés. Vous pouvez donc inscrire vos projets pour les années à venir, même si la date du concert n’est pas fixée définitivement.

Peut-on utiliser ce site pour faire de la publicité ?
Comme le site peut être librement consulté par tout un chacun, il est possible de mettre un lien avec l’annonce du concert, qui renvoie au site de l’annonceur et à des documents publicitaires plus explicites (affiche, programme, communiqué de presse etc.)

Y a-t-il une autorité qui tranche en cas de litige ?
Non, chacun est libre d’organiser des concerts comme il l’entend. Mais il est dans l’intérêt de tous de ne pas favoriser les collisions et nous comptons sur la conscience des organisateurs de concerts pour respecter au mieux la programmation des autres. De plus, il est préférable, vis à vis des institutions qui nous subventionnent (Ville de Genève, État de Genève, Loterie Romande, etc.) que les différents acteurs de la vie musicale présentent une activité coordonnée.

Comment inscrire ses projets de concerts ?

Pour se faire, il est nécessaire d’obtenir les codes d’accès de la part de la personne responsable, qui ensuite validera le(s) projets avant qu’ils soient visibles sur le site.

Que faire si on ne dispose pas des codes d’accès ?

En principe les personnes concernées reçoivent un courriel, leur rappelant d’inscrire leur programme, ainsi qu’un Mode d’emploi du site, dans lequel figurent les codes d’accès. Si toutefois vous ne figurez pas sur la liste d’envoi et souhaitez inscrire un programme, vous pouvez nous contacter par adresse de messagerie Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou sur la page contact et nous vous enverrons les informations nécessaires.

Quand faut-il s’inscrire ?
Le plus tôt possible, avant que les projets, trop avancés, ne puissent être adaptés ou modifiés. Vous pouvez donc inscrire vos projets pour les années à venir, même si la date du concert n’est pas fixée définitivement.

Peut-on faire de la publicité au travers de la Gazette ?
Comme le site peut être librement consulté par tout un chacun, il est possible de mettre un lien avec l’annonce du concert, qui renvoie au site de l’annonceur et à des documents publicitaires plus explicites (affiche, programme, communiqué de presse etc.)

Y a-t-il une autorité qui tranche en cas de litige ?
Non, chacun est libre d’organiser des concerts comme il l’entend. Mais il est dans l’intérêt de tous de ne pas favoriser les collisions et nous comptons sur la conscience des organisateurs de concerts pour respecter au mieux la programmation des autres. De plus, il est préférable, vis à vis des institutions qui nous subventionnent (Ville de Genève, État de Genève, Loterie Romande, etc.) que les différents acteurs de la vie musicale présentent une activité coordonnée.